comprendre le mécanisme des communes nouvelles en France. Des technocrates contre nos 36 000 communes


Accueil Ecrivain       Livres en papier   Ebooks     Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos


Chronique sur "Les villages doivent disparaître ! » de Stéphane Ternoise.

L'essai de Stéphane Ternoise semble confirmer la difficulté d’intéresser les citoyens à la politique concrète avant l’arrivée des conséquences visibles : quand le grand public ne se sent pas concerné par un sujet, une loi, il regarde ailleurs.



Et un jour, on apprend que notre maire a décidé de fusionner notre commune avec ses voisines... le projet serait même très avancé... Naturellement, il y aura une réunion publique où l’on daignera nous rassurer… « - Mais attendez, madame ou monsieur le maire, vous n'avez pas été élu(e) pour cela en 2014... »
Et alors, si vous cherchez des informations et avez de la chance, vous pouvez dénicher "les villages doivent disparaître !" de l'écrivain lotois, publié en mai et de plus en plus d’actualité.

Stéphane Ternoise a choisi de vivre dans le Lot, c’était en 1995. À 20 ans, peu de temps avant son arrivée dans le département, il avait décidé « d’exercer en profession libérale » son drôle de métier d’écrivain : auteur-éditeur. Par refus de travailler pour des grandes structures. Par soif d’indépendance. Depuis, sans se soucier de plaire ou non, il publie des romans, pièces de théâtre, chansons et donc ce surprenant essai qui nous concerne tous. Car 36 000 communes, c’est trop ! Depuis le temps que des technocrates le répètent, ils semblent enfin avoir trouvé un moyen de briser cette « anomalie française. »
L’essayiste a suivi les débats d’une loi passée en « procédure accélérée » : déposée le 10 octobre 2014, promulguée le 16 mars 2015 et au 1er janvier 2016 le nombre de nos communes devrait avoir fondu… grâce à l’effet magique d’une pression de l’état, la baisse des dotations… conjuguée à une hausse si vous fusionnez… Mais ne rêvez pas : la hausse de 5%, c’est durant trois années seulement.
Les maires suivent ? Certains, comme celui de la pièce de théâtre « Le petit empereur veut fusionner les villages » présentée en fin d’ouvrage, y voient la chance de leur vie… M. Alain Tourret l’avoua au Parlement le vendredi 31 octobre 2014 : « Nous devrons faire preuve de beaucoup de courage et de ténacité, car la résistance des élus locaux, que l’on semble pour l’instant tenir pour négligeable, sera vraisemblablement très forte. »
Quant à M. Jean-Pierre Bosino, au Sénat, il résumait : « Comment imaginer que la réponse aux problèmes que rencontrent nos communes puisse être la suppression de ces mêmes communes ? » Pourtant, « fusion fusion » semble le refrain à la mode…

Stéphane Ternoise ne se contente pas d’exposer le dossier (et de faire rire sur le dos des arrivistes dans sa pièce), il démonte quelques arguments de ses promoteurs, comme le « 70% du pays favorable à la fusion des petites communes » ou le passage dans les chiffres de « 25% de ruraux » à « 95 % des Français vivent dans des communes sous influence urbaine »… ainsi les villages peuvent être rayés de la carte, puisqu’ils ont presque disparu.
Si vous souhaitez savoir le vrai du faux. Si vous pensez qu’être informé est toujours préférable, même dans le domaine municipal :
"Les villages doivent disparaître ! » de Stéphane Ternoise.
Jean-Luc PETIT Editeur
Informations : http://www.lotois.fr
16 euros en papier. 7,99 euros en numérique.

F.W.

 photo communes nouvelles

communes nouvelles... (également sur le portail www.communenouvelle.com accéder).





Votre réaction ou votre avis sur le sujet...

Article du 05 janvier 2016 à 14 : 51.


Article sur un sujet très proche : La révolution numérique en France Le roman mais également le combat (bonne lecture...)

Article précédent : Que faire quand norton internet security sature espace disque ? (sur ce blog)


Commentaires ouverts :

Votre réaction ou votre avis sur le sujet...