Vous plaisantez monsieur Castaner

adapté du roman Vous plaisantez monsieur Tanner de Jean-Paul Dubois
Accueil Ecrivain       Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos     La chaîne youtube


"Vous plaisantez, monsieur Castaner" adapté du roman "Vous plaisantez monsieur Tanner" de Jean-Paul Dubois, il est sûrement nécessaire de préciser Prix Goncourt 2019 quand on s’adresse à un public soucieux des péripéties politiques.

Le maître du monde virtuel est formel. Aucun résultat trouvé pour, entre guillemets "Vous plaisantez, monsieur Castaner". Je vais donc créer une nouvelle expression.




Car être Ministre de l'Intérieur peut sembler aussi compliqué que restaurer une vieille demeure, sujet du roman de l’écrivain toulousain..

« Souvent je me suis posé la question de savoir s'il n'y avait pas quelque chose qui clochait en moi.
Il n'était pas normal d'attirer à ce point les ennuis et les canailles. » Non, ce n'est pas monsieur Castaner chez son psy, mais monsieur Tanner confronté aux artisans. Mais on peut hésiter, au grand jeu du "qui a dit quoi".

Me lançant dans cette chronique sur un homme jamais interviewé, et jamais vu à la télé, que je ne regarde plus depuis les années 1990, j'ai cherché ses plus belles citations. J’ai trouvé « Le mot d'ordre est clair : restez chez vous ! » Monsieur Castaner, l'aurait proféré sans donner l'impression de plaisanter, en conférence de Presse le 16 mars 2020.

"Vous plaisantez, monsieur Castaner", c'est ce qu'aurait pu répondre au Ministre de l'Intérieur, Camelia Jordana, une chanteuse qui ne chante pas du Ternoise et dont les propos suscitent l'attention du pote de M. Macron. Cette artiste a prétendu « Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie. »
Et plutôt que de rétorquer « quand des milliers de personnes ne se sentent pas en sécurité face à un flic, je m’adresse à l’ensemble de la vénérable profession, je les remotive, des millions de nos concimoyens doivent trembler. »
Mais il n’en fut pas ainsi. Le chef des flics a twitté, car chez ces gens-là, on tweet pour être retweeté, le 24 mai 2020
" Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ».
Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine & la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve."

Et personne pour oser lui balancer, "Vous plaisantez, monsieur Castaner" La France est peut-être un pays de soumis ou de twetteurs peu littéraires. Peut-être même les deux. La même réplique aurait également pu retentir au conseil des ministres où le même, a prétendu transmettre un ordre du fantôme de Charles Pasqua : "Il faut terroriser les tuniques jaunes".
Oui tunique, car du temps de Charles Pasqua, le jaune était d’abord associé au Pastis. Coluche parlait de salopette. Et les cyclistes de maillot. Et monsieur Castaner ne fut pas mis au repos car il n’est pas le premier à témoigner des apparitions de Charles Pasqua place Beauvau.

"Vous plaisantez, monsieur Castaner", c'est ce qu'aurait dû lui répondre Agnès Buzyn, quand il aurait conseillé "Il faut terroriser le coronavirus. Elle a préféré démissionner.

"Vous plaisantez, monsieur Castaner", c'est ce qu'aurait pu répondre au Ministre de l'Intérieur des policiers quand @CCastaner notait « Une vidéo montrant une intervention de police dans le secteur de l’Île-Saint-Denis suscite une indignation légitime. Toute la lumière sera faite. L’IGPN est saisie.
Le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine. »

Pour parfaire ma connaissance, en vue donc de cette chronique, faute de pouvoir consulter "le petit Castaner illustré", que font les éditeurs ?!, j'ai ouvert la page Christophe Castaner sur wikitruc. Et si elle était truffée d’erreur, je pense qu'un ministre de l'intérieur aurait obtenu une mise à jour ! Donald Trump menace bien de fermer twitter coupable d’avoir osé mettre en doute le bien fondé de ses propos.

À 17 ans, comme le chantait Claude François, Castaner le jeune est parti de chez lui et durant deux ans à Marseille, il a gagné sa vie en jouant au poker. Il se liait ainsi avec un certain Christian Oraison, caïd des Alpes-de-Haute-Provence dit de la Dream Team, abattu par balles en 2008 ; Monsieur Castaner aurait donc déclaré: « C'était mon grand frère, mon protecteur. Il m'appelait l'étudiant ». Il a étudié ! Et à 20 ans, en 1986, suite sûrement logique après ce parcours marseillais, il devenait membre du Parti socialiste. Y restant de longues années, obtenant même avec cette étiquette le statut de maire et député. On le note encore tête de liste PS aux élections régionales de 2015. En 2016 il rejoignait En marche, et le grand public le découvrait porte-parole à la campagne présidentielle de 2017.

Et personne, depuis 2006, la sortie du roman de Jean-Paul Dubois, pour lancer "Vous plaisantez, monsieur Castaner" ! Mais où sont les impertinents de la République ! On attend maintenant qu’à l’Assemblée Nationale, Jean-Luc Mélenchon ou François Ruffin, ou un autre oui, ose reprendre cet aphorisme. Comme le journaliste du MONDE ayant lancé le rapprochement Ségolène Royal – Bécassine sans signaler l’existence de ma parodie de chanson pourtant alors déjà en ligne depuis 6 mois, un successeur de Dominique Dhombres s’appropriera peut-être l’expression.

Si le monde littéraire était déconfiné, on aurait pu imaginer la parution d’un "Vous plaisantez, monsieur Castaner" le nouveau roman de Jean-Paul Duboiteux, célèbre cousin d'Emmanuelle II, princesse de Macronie, qui n’est pas une province Belge, ne confondez pas avec la Wallonie.Et salondulivre.tv aurait obtenu l’interview exclusive de son auteur par Bernard Poivrot. Tandis que dans le microcosme politico-littéraire les grandes hypothèses fleuriraient sur la véritable identité de l’auteur. La Vie Quercynoise osant suggérer Aurien Radié, tandis que le NouvelObs y verrait une vengeance de Benjamin Grivois.

"Vous plaisantez, monsieur Castaner", c’est depuis le 1er juin 2020 une expression reconnue par le maître du monde virtuel.

Auteur : Stéphane Ternoise - Sketch 07:12

Oeuvre sacem 3468966311

 photo







Votre réaction ou votre avis sur le sujet...

Article du 01 juin 2020 à 10 : 51.

Article sur un sujet très proche : création radiophonique sur le confinement : 5e confinement géolocalisation par puce (bonne lecture...)

Article précédent : Figeac département du Lot : observation par Ternoise (sur ce blog)